Histoire : sur les traces des chevaliers à Malte

Un voyage dans le temps et des sites atypiques

La Tour Sainte-Agathe de la ville d'Il-Mellieħa

Les Tours de guets devenues lieux atypiques

Pour les passionnés d'histoire, mais aussi ceux qui ont soif d'aventure, de nombreux édifices datant du XVIIe siècle ont servi de postes d’observation ou de tours de guet. Construits par les Chevaliers de Saint Jean, elles furent utilisées durant plusieurs siècles.

Les tours de guet ont dominé le littoral de l'île pendant des siècles et sont maintenant devenues une caractéristique emblématique du paysage maltais. A l’époque, elles étaient utilisées pour surveiller toute approche par la mer et pour sonner l'alarme de toute attaque imminente. Elles ont été construites à distance de vue les unes des autres. Ainsi, un signal d'incendie allumé dans un poste pouvait être repéré par la tour voisine. De cette manière, le message pouvait être transmis tout autour de l'île.

La fumée et les drapeaux étaient utilisés comme signaux d'alarme le jour, tandis que le feu et les pétards étaient utilisés la nuit. Chaque tour était occupée par un bombardier résident et trois artilleurs.

Aujourd’hui la majorité sont ouvertes au public ou ont des utilités différentes, voire atypiques, de l’époque. Nous vous en citons quelques unes, que vous pourrez découvrir.

santa marija cominoLe Grand Maître Wignacourt avait déjà commencé la construction de six tours. La première date de 1609 et se trouve à St Paul's Bay. Elle existe toujours aujourd'hui et est ouverte au public. Deux tours ont été construites pour protéger le sud de l'île d'une attaque à venir: une à Marsaxlokk (tour St Lucian) construite en 1610, et une fortification à Marsascala, construite en 1614, là où les Turcs ont débarqué deux fois. 

 

 

 

Les rives nord de l'archipel étaient elles protégées par une tour construite à Gozo en 1616, ainsi que deux autres sur l'île de Comino, dont la tour Santa Marija toujours ouverte au public entre avril et octobre (lorsque le drapeau flotte). 

 

 La majorité de 13 tours, construites par le Grand Maître De Redin, existent toujours et sont en bon état. Quelques-unes sont accessibles au public. Parmi elles la tour St Julian sur Tower Road (oui, c'est pourquoi on l'appelle ainsi) à Sliema est un restaurant décontracté assez prisé pour vos vancances.

Vous pourrez également visiter la tour Sainte-Agathe à Mellieha, également connue sous le nom de la « Tour Rouge » (ouverte tous les jours). En tant que principal bastion des Chevaliers dans le nord de Malte, il surplombait l'importante baie de Mellieha, et était occupé par une garnison de 30 hommes, armés de suffisamment de matériel pour les mener à bien pendant un siège de 40 jours.

 

                                                           


Le Corinthia Hotel St George's Bay à Pembroke, compte un autre de ces joyaux du XVIIe siècle dans son parc. Cette tour a été utilisée par les Britanniques comme poste de garde jusqu'à la construction de Fort Pembroke et Pembroke Battery. L’hôtel Corinthia était un poste de conduite de tir avant d’être l’hôtel somptueux que nous connaissons aujourd’hui.

 

 

 

 La tour Dwejra, qui surplombe la côte ouest de Gozo vaut également le détour. 

En résumé, l'archipelle maltaise est bel et bien chargée d'histoire et la visite des principales merveilles de l'île pourra en surprendre plus d'un.