Malte et le dessalement de l'eau de mer

Comment l'île de Malte s'approvisionne en eau ?

Comment Malte utilise l'eau de mer à son avantage ?

La situation maltaise

Sous la Sicile, Malte est une petite île qui ne contient ni rivières, ni lacs et aucune réserve naturelle d’eau en grande quantité. Avec une très faible quantité d’eau de pluie par an (environ 5,5 cm en moyenne), la population maltaise a donc dû faire face à ce problème et trouver une solution adaptée pour se fournir en eau.

Avec un apport record de 150 M € de l’Union Européenne en Avril 2019 pour améliorer les usines de désalinisation et les tunnels transportant l’eau, Malte est devenu un des pays les plus avancés dans ce domaine.

L’usine de désalinisation d’eau (aussi appelé osmose inverse) de Ghar Lapsi à Malte est l’une des plus grosses du monde. Vous l’aurez deviné, l’apport en eau des maltais est rendu possible grâce à la désalinisation de l’eau de mer.

Comment ça marche ?

Aujourd’hui, seul 1% de l’eau potable consommée dans le monde provient du dessalement de l’eau. La technique d’osmose inverse est la technique la plus répandue pour transformer de l’eau de mer en eau douce consommable : mais comment cela fonctionne ?

 L’eau est filtrée de nombreuses fois par des couches de charbon et de sables. Cela permet de se débarrasser des particules non-désirables. L’eau récupérée est ensuite envoyée à travers des membranes semi-perméables à une très forte pression. Ceci permet de ne laisser passer que les molécules d’eau, piégeant donc le sel.

Aujourd’hui, 2 litres d’eau de mer permettent d’obtenir 1 litre d’eau douce.

Malte a commencé à utiliser cette technique de désalinisation de l’eau de mer très tôt, dans les années 80.

Aujourd’hui, l’archipel maltais est un pays équipé de nombreuses usines d’osmose inverse et réussit à produire la quantité d’eau douce nécessaire au développement du pays.